La méditation – conseils pour bien débuter

Petit guide sur la méditation pour les débutants et les personnes qui ont l’impression de ne pas avancer.

Pour résumer en une phrase la méditation :

« Méditer c’est simple mais pas facile »

Et oui quand on médite c’est très simple, il suffit de s’asseoir et de se laisser aller, il n’y a absolument rien à faire mais c’est là que ça devient compliqué…

Pour commencer, quelle position prendre?

En position allongée le risque est de s’endormir, préférez donc une position assise, de plus l’énergie circule mieux grâce à la verticalité(Terre-Ciel) mais comme toujours écoutez-vous! Rien est obligatoire, soyez donc libres de choisir la plus adaptée. Le plus important est d’avoir une position confortable pour le corps afin de ne pas être perturbé par l’inconfort, donc oubliez les postures compliqués comme la position du lotus surtout si vous manquez de souplesse ^^.

Comment méditer?

Avec ou sans musique car tout est possible néanmoins l’écoute d’une musique douce et agréable est une aide à la détente et à la création de sa bulle, bulle qui permet de ne pas entendre les bruits extérieurs, facilitant ainsi le voyage intérieur.

Certaines musiques proposées sur cette page : mp3 de méditation ont l’avantage de diminuer le flot des pensées par l’activation des chakras supérieurs situés au dessus de la tête.

Combien de temps?

Ecoutez vos ressentis car il n’y aucune durée légale ^^ , 15min, 1 heure… cela dépendra en grande partie de votre état d’être du moment et de votre ancrage à la Terre. Et oui notre expérience se joue dans le concret, dans la matière, il ne faut pas l’oublier.

Ca sert a quoi de méditer?

La méditation permet de se connecter à soi-même… La méditation est un véritable outil d’introspection, un voyage intérieur au coeur de soi.

Ne cherchez pas a méditer pour vivre des expériences incroyables ou pour avoir des contacts mystiques, vous n’auriez rien, n’attendez rien de la méditation…

Attendre est le contraire du lâcher prise! Attendre revient à bloquer le processus naturel. Cela ne veut pas dire que vous ne recevrez rien bien au contraire mais la magie s’opère toujours dans le fameux lâcher prise, par surprise, c’est ça qui est magique.

Qui me parle?

Ah lui c’est votre mental, votre ordinateur de bord ou votre secrétaire qui vous parle des milles choses à prévoir.

La chose à ne pas faire : Se rebeller, afin d’éviter tout conflit intérieur.

Pourquoi ? Car c’est une partie de vous-même.

Et oui si nous sommes de nature à prévoir, à analyser les choses en permanence, nous risquons de tomber nez à nez avec ce fonctionnement intérieur pendant nos méditations, d’ailleurs pourquoi en serait-il autrement pendant ces instants? c’est notre manière d’être au quotidien…

Ce fonctionnement intérieur a été en partie inculqué (parents, société) et créé par nous, donc le responsable n’est pas notre mental, c’est plutôt notre manière d’être qui doit être modifié afin de redécouvrir notre état originel.

Comment? voici une piste à mettre en oeuvre au quotidien : Les bulles de pleine Conscience mais ce n’est pas la seule…

Approfondir la méditation :

Sacraliser ces moments pour dompter ses pensées, l’idée est de partir du principe que quand on médite, il n’y a rien de plus important que ses ressentis donc au revoir les réflexions, les ruminations, les choses à prévoir. Dites-vous simplement  que vous aurez tout le loisir d’y penser plus tard. Facile à créer mais dans la durée.

Laissez les pensées s’évaporer, devenez simple observateur. Les pensées vont aller et venir et c’est tout à fait normal, ne les jugez pas, observez-les sans leur donner d’importance!

Une alternative : Se concentrer sur son souffle, inspiration, expiration est un moyen efficace pour diminuer le flot des pensées. Normal l’attention ne se focalise plus sur les pensées mais sur les ressentis 😉

Voici une autre technique qui est efficace, la récitation d’un mantra, c’est un son que l’on répète intérieurement.

 » La méditation sur un mantra consiste à répéter silencieusement un son ou une phrase et à y revenir systématiquement et sans jugement à chaque fois que l’on s’aperçoit que le mental est parti en rêverie. source: diva-yoga.com  « 

Pendant la récitation, ne cherchez pas à vous souvenir du sens des paroles du mantra (même si elles en ont un !). Si vous connaissez le sens de certains des mots, vous allez faire des associations qui auront un impact sur votre esprit et leur signification s’approfondira au fur et à mesure que vous l’explorerez en dehors des temps de méditation.meditation

Ne vous préoccupez pas de savoir si votre pratique est correcte ou pas. Peu importe si votre prononciation est approximative, c’est l’esprit qui compte.  Source : france.wildming.org

Sur internet on trouve beaucoup de mantras, choisissez celui qui vous correspond, moi j’utilise celui cité ci dessus, la signification : « le Joyaux du Lotus », mantra de la grande passion. Au tibet il est prononcé : OM MANI PEME HUNG mais je le prononce tout simplement : OM MANI PADME HUM.

Diminuer ses pensées c’est découvrir un espace de non temps, c’est sortir de cette linéarité du temps pour y découvrir un fabuleux trésor.

Pour terminer, il n’est pas interdit de méditer autrement tout en étant dans le mouvement. Méditer en marchant, etc… En fait cela revient à la pleine conscience. Etre dans le présent et pleinement présent dans le mouvement. Donc la méditation, elle peut être réalisé à différents moments de la journée sans être assis.

0

3 comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *